FACILITATEUR - Psychologue Sociologue - CDD - 12 mois 1/2 non renouvelable -CHU Nantes

Rédigé par admin - 19 décembre 2017

IDENTIFICATION DE LA STRUCTURE

Présentation du service : UIC Innovation et Santé au Travail, Service de santé au travail et de pathologies professionnelles, PHU 11, CHU de Nantes

Localisation : Le Tourville , CHU de Nantes

IDENTIFICATION DE LA FONCTION

Fonction : Psychosociologue, sociologue
Horaires de travail : 100% - CDD 12.5 mois.
Date de début : Courant du mois d’avril 2018
Périmètre d’intervention : PREPS DGOS 2017-2020 – Chrysalide – Projet de libération organisationnelle d’un pôle hospitalo-universitaire : Etude contrôlée de l’impact à deux ans d’un programme d’intervention sur l’empowerment des
équipes médico-soignantes.
Position dans la structure :

  • Sous la responsabilité de l’investigateur coordonnateur du PREPS Chrysalide et du coordinateur d’étude clinique.
  • Partie intégrante de l’équipe projet.
  • Collaboration directe avec l’ensemble de l’équipe projet.

Liaisons fonctionnelles :

  • UIC Innovation en Santé au Travail, Service de Pathologie Professionnelle.
  • Service de santé au travail.
  • Service de santé publique.
  • Comité scientifique du PREPS CHRYSALIDE.
  • Comité de pilotage du projet CHRYSALIDE.
  • Direction de la recherche du CHU de Nantes.

PROJET CHRYSALIDE

Récemment financé par la DGOS , le projet PREPS CHRYSALIDE consiste en une étude contrôlée non randomisée visant :

  1. à accompagner un Pôle Hospitalo-Universitaire (PHU) du CHU de Nantes vers un « pilotage de la performance par la Qualité de Vie au Travail » (QVT) selon une intervention standardisée.
  2. à tester l’impact de l’accompagnement à 1 an et à 2 ans sur la Santé au travail, l’absentéisme, la qualité des soins et la performance.

MISSIONS DE LA FONCTION

Description générale du poste :

Les facilitateurs seront amenés (1) à réaliser un diagnostic psychosocial/sociologique quantitatif et qualitatif des conditions de travail des agents du CHU participant à l’étude. Ils seront ensuite chargés (2) de réaliser un accompagnement visant l’amélioration des conditions de travail dans un processus participatif favorable à l’empowerment des agents. L’accompagnement consistera en des groupes de travail avec les équipes, des concertations entre les équipes et la direction, et du conseil auprès de la chaine hiérarchique.


Tout au long de l’expérimentation les facilitateurs seront responsables de l’accompagnement d’un périmètre défini de professionnels. Des temps seront prévus avec l’équipe entière, et un bureau collectif sera à disposition pour travailler et échanger avec les autres facilitateurs, le coordinateur et l’investigateur de l’étude.


Activités de recherche et de diagnostic


Dans le cadre du projet les facilitateurs :

  • bénéficieront d’un mois d’intégration avant le début de la phase diagnostic pour rencontrer les acteurs du projet, rencontrer les acteurs de leur périmètre de diagnostic et d’accompagnement, suivre une courte formation sur le projet (les théories choisies, les hypothèses de recherche, la méthodologie, etc.), et planifier leurs entretiens de recherche pour le diagnostic. Durant cette phase une place sera laissée aux facilitateurs pour développer des axes spécifiques de recherche et enrichir le protocole initial sous l’autorité et la validation du comité scientifique.
  • travailleront en autonomie avec l’encadrement et les équipes du périmètre de recherche définit.
  • planifieront et réaliseront les entretiens de recherche avec les professionnels (cadre, médecins, soignants, administratifs, ASH, etc.) sur la base d’une grille d’entretien semi-directive validée par le comité scientifique.
  • devront également rappeler les règles de confidentialité et d’anonymat inhérentes au projet.
  • n’auront pas la charge de la retranscription des entretiens qui sera réalisée par une entité externe.
  • réaliseront l’analyse des entretiens à l’aide d’une méthodologie développée durant une étude pilote.
  • réaliseront l’analyse statistique des données quantitatives de leur périmètre (statistiques descriptives et inférentielles), avec le support de la statisticienne, et en collaboration avec les autres facilitateurs, le coordinateur de l’étude, et l’investigateur-coordinateur.
  • réaliseront des livrables sur-mesure pour chaque service, à l’appui de leurs analyses qualitatives, quantitatives, et des retours du comité scientifique. Le livrable est ici conçu dans un équilibre entre complexité et vulgarisation, de manière à favoriser à la fois sa compréhension par chacun et son exploitation opérationnelle par les acteurs (cadres, médecins, soignants). Il est conçu de manière à éviter les phénomènes de stigmatisation des pratiques et des catégories de métier, pour au contraire constituer une base de discussion collective vers la régulation des difficultés et la capitalisation des éléments fonctionnels.

Activités d’accompagnement

 

Dans le cadre du projet les facilitateurs :

  • devront planifier, organiser, et animer la restitution des résultats et des livrables auprès des différents acteurs (direction, encadrement, équipes). Le facilitateur devra accompagner le débat et nourrir la réflexion à l’appui des résultats et du plan d’accompagnement, dans une démarche de dialogue et de co-élaboration des solutions.
  • devront planifier, organiser et animer les groupes de travail médico-soignants autodéterminés. Pour cela des techniques d’animation participative seront à mobiliser afin de favoriser l’empowerment des professionnels, et leur implication dans la construction des solutions. Dans ce sens, un réel travail de pédagogie sera à réaliser aussi bien auprès des équipes médico-soignantes qu’auprès de l’encadrement.
  • devront planifier, organiser et animer en tant que médiateur les concertations finales avec la direction permettant de clôturer l’accompagnement. Chaque service bénéficiera d’une concertation avec la direction.
  • devront réaliser un compte rendu final de l’activité d’accompagnement permettant de mettre à jour les évolutions psycho-socio-organisationnelles repérées. Différents supports pourront être envisagés selon la créativité des facilitateurs.
  • seront encouragés à constituer des binômes de facilitateurs dans l’accompagnement pour favoriser la co-vision/inter-vision, et faciliter le repérage des processus psycho-sociaux en intervention.
  • devront organiser des temps avec les équipes pour conclure l’accompagnement, valoriser l’évolution de tous les acteurs, et soutenir l’autonomisation des groupes de travail dans une logique d’amélioration continue.


Activités transversales du projet.


Dans le cadre du projet les facilitateurs :

  • devront tout au long du projet réaliser un travail de terrain pour vulgariser, informer, engager et fédérer les différents acteurs dans une posture pro-active d’amélioration de leur travail. Cela représentera une part non négligeable de l’activité des facilitateurs.
  • devront tout au long du projet, expliquer l’intérêt scientifique de la mise en place d’un mode de management permettant la régulation autonome des équipes médico-soignantes.
  • devront participer aux différents temps : CHSCT, comité de pilotage, comité scientifique du projet, séminaire de management.
  • prendront des notes dans une logique ethnographique tout au long du projet, afin de décrire les facteurs et processus psycho-socio-organisationnels et leur évolution durant l’expérimentation (représentations, normes, valeurs, enjeux, stratégies d’acteurs, pratiques sociales, attitudes, organisations, etc.).
  • pourront travailler avec l’investigateur et le coordinateur à la rédaction d’articles de vulgarisation et/ou scientifique, à la réalisation de communications en congrès ou bien, à tout travail visant à promouvoir le projet en interne ou en externe du CHU.
  • pourront développer s’ils/elles le souhaitent leurs propres hypothèses de recherche en plus de celles déjà envisagées par le protocole PREPS, sous l’autorité et la validation du comité scientifique.

COMPÉTENCES REQUISES

La formation et savoir-faire requis

 

  • Bac +5 ou niveau bac+5 en psychologie sociale/travail ou sociologie.
  • Gestion de projet, coordination d’acteurs multiples, et travail en collaboration.
  • Expérience dans le diagnostic organisationnel, dans l’accompagnement et l’intervention sociale, idéalement dans le monde hospitalier. Compétences dans l’accompagnement de groupe et la facilitation.
  • Connaissance de techniques d’animation collaboratives.
  • Aptitude pour fédérer et faciliter la collaboration des acteurs.
  • Bon niveau informatique et maitrise des outils bureautique classiques.
  • Compétence en conduite d’entretien de recherche, passation et analyse de questionnaires.
  • Analyses de modélisation statistique et analyses de contenu d’entretiens.
  • Rédaction de synthèses d’études.
  • Compétence en animation et en médiation d’acteurs variés.

Les connaissances particulières requises

 

  • Connaissance du monde hospitalier et des enjeux spécifiques en termes de management.
  • Connaissance des modèles de compréhension et d’action, ancrés quelle que soit la discipline (psychologie, sociologie, anthropologie, ...), dans les paradigmes de la recherche-action, du structuralisme et/ou du socioconstructivisme, voire de la sociologie pragmatique.
  • Maîtrise de l’accompagnement de groupe et de la facilitation.
  • Maîtrise d’outils d’analyses statistiques (idéalement R, IRaMuteQ).
  • Maîtrise de la langue française (rédaction de différents documents).
  • Maîtrise des outils bureautiques classiques (Word, Excel, Powerpoint).

Une expérience en lien avec la libération organisationnelle, l’empowerment ou la démocratie participative serait un plus.

Les qualités professionnelles et personnelles requises

  • Déontologie.
  • Respect du secret professionnel.
  • Organisation, rigueur, méthode.
  • Capacité d’adaptation et force de proposition.
  • Qualité de communication et de gestion de conflits.
  • En accord avec les valeurs portées par la Haute Autorité de Santé (HAS) dans sa définition de la qualité de vie au travail.
  • Bonne gestion du temps et capacité à gérer les priorités.
  • Esprit d’équipe et excellent relationnel.
  • Esprit de synthèse et qualités rédactionnelles.

LES OUTILS A DISPOSITION

  • Poste de travail équipé (ordinateur portable + station d’accueil + écran)
  • Bureau en open space
  • Enregistreur vocal et écouteurs
  • Téléphone portable
  • Référentiel documentaire
  • Internet
  • Logiciels de bureautique (Word, Excel, Powerpoint, R, IRaMuteQ)

Classé dans : Offres d'emplois obsolètes - Mots clés : CDD, chu, emploi, psychologie


Les commentaires sont fermés.